top of page

Conseils en naturopathie si on attrape le COVID

Dernière mise à jour : 22 mai 2021

Est-ce que les boissons chaudes, les tisanes nous aident vraiment à éloigner le virus?





Tout d'abord, il faut bien différencier un conseil de santé (objet de cet article) avec une piste médicamenteuse ou un traitement.



Ce qu'il faut savoir


Les boissons chaudes ne soignent pas !


Les boissons chaudes c’est un réflexe de santé anti covid intéressant. MAIS Ils ne soignent pas le covid 19.

  • 1. Elles vont retarder la charge virale dans la sphère ORL

  • 2. Elles peuvent commencer à éliminer une partie des virus, une partie seulement et c'est deja mieux que rien.


Comment ?

Hydratez-vous et Toutes les 15 minutes, 3 gorgées, et gargarisez-vous avec ces gorgées. il faut que l’infusion soit chaude, tiède, pas brûlante, agréablement buvable.





et si on n’a pas de plantes a portée de main :(


Pas de panique, on va faire très simple, 2 pincées de sels dans ½ verre d’eau chaude, remuez bien et vous vous gargarisez, ca draine, ca détruit les virus et ca les entraine vers l’estomac et c’est parfait ..2 a 3 fois par jour. N’abusez pas de cette boisson salée car c’est laxatif. Si vous n’avez pas autre chose.




- ne vous jetez pas sur les bains de bouche ou les boissons désinfectantes, en vous disant que je vais tuer tout ce qu’il y a dans ma bouche comme ça au moins il y aura plus de virus. Mais vous aurez lessivé le microbiote buccal, tout ce qui vous protège au niveau de la sphère ORL.


- La fièvre est bonne pour l’homme, jusqu’à 40 degrés, la fièvre est bonne pour le corps, elle est notre amie. Elle permet de transpirer et donc de drainer via l'emonctoire peau les toxines


- Rien de froid, pas de glace, car ça affaiblit le système immunitaire

- Rien de brulant non plus


En revanche, si on a la chance d’avoir des plantes


Voici le mélange parfait de plantes à avoir dans son placard : en prendre une pincée pour ½ litre d’eau bouillante, infuser pas plus de 6 minutes, filtrer et boire.

  1. - La camomille

  2. - Le thym

  3. - Le plantain

  4. - La pulmonaire porte bien son nom

  5. - L’ortie


Zoom sur chacune de ces 5 plantes


Plante 1 : La Camomille


Il en existe 3 sortes :

1. Matricaire ou camomille allemande Matricaria recutita bisabolol, chamazulène

2. Camomille romaine ou noble Chamaemelum nobile

3. Grande Camomille, partenelle, Tanacetum parthenium (L.) Schultz-Bip.


Camomille romaine, noble Chamaemelum nobile = Anthemis nobilis Asteraceae


Ses effets :


• Antispasmodique

• Antalgique et anti-inflammatoire

• Emménagogue et anti-allergique

• Anti-migraineuse (moins que Tanacetum parthenium)


La camomille romaine Chamaemelum nobile (L.) All. Asteraceae (capitules)


Ses effets :


• Propriétés anti-inflammatoire

• Anti-allergique.

Idem achillées Achillea ligustica, Achillea millefolium, Achillea moschata


Grande Camomille, partenelle, Tanacetum parthenium (L.) Schultz-Bip. Asteraceae parties aériennes


Ses effets :

• Antalgique et anti-inflammatoire (flavonoïdes)

• Anti-migraineuse spécifique (parthénolide)

• Effet protecteur sur les cellules endothéliales vasculaires

• Antispasmodique des muscles lisses par effet alphabloquant (lactones)

• Recherche : inducteur d’apoptose (leucémies lymphoïdes chroniques)

• Prévention des crises migraineuses, traitements de fond prolongés

• Règles douloureuses, dysménorrhées, migraines cataméniales, endométriose

• Interdite chez la femme enceinte

• Déconseillée avec les anticoagulants et antiagrégants plaquettaires

• Risques allergiques



Plante 2 : Le Thym Thymus vulgaris



Infections, congestion de l'appareil

respiratoire (rhume, toux, grippe, bronchite,

pleurésie, coqueluche)

Sirop de thym lors de toux grasse ou de bronchite.

Ingrédients :

2 bols de feuilles de thym séchées, 1 litre d'eau, 1 kg de sucre,

1 casserole.

• Préparation : Mettre le thym dans une casserole Verser 1 litre d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 1 journée ce mélange.

Filtrer puis ajouter le kg de sucre. Cuire pendant 1 heure à petit feu puis écumer. Mettre en bouteille dès que le mélange (sirop) est froid. Posologie : Boire 20 ml 3 fois par jour

Éviter en cas d'hypertension artérielle et de tachycardie


Plante 3 : Le Plantain

Plantago major, media et lanceolata (Grand, moyen et petit planytain) Plantaginees



Principes actifs : pectine, aucubine, tanin, soufre, sels alcalins, mucilage…

Usage en interne :

- Purificateur de sang, des poumons, de l’estomac,

- Astringent

- Emollient

- Augmente la coagulation sanguine

- Anti-ophtalmique

Usage en externe

- cicatrisant


Plante 4 : La Pulmonaire

Pulmonaria officinalis

Porte bien son nom. Les feuilles larges, lancéolées, tachées, rappellent l’anatomie du poumon.



Autrefois utilisée dans la tuberculose.

Expectorant, diurétique, émolliant

Activité anti-oxydante [4]

Astringent dans le traitement des plaies


Plante 5 : L'Ortie

Orties Urtica urens L. et Urtica dioïca L. Urticaceae



feuilles Herbacée vivace, « mauvaise herbe » à feuilles opposées, recouvertes de poils urticants et hérissés

• La pointe se brise et injecte les substances urticantes

• Nitrophiles et rudérales, elles sont très communes autour des habitations, dans les décombres et les fossés

• Considérée comme une panacée au Moyen-Âge (hémorragies)

Ses effets :

Anti-rhumatismale (inhibe la cascade de l'acide arachidonique), diurétique, diminue urée, acide urique, alcalinisante (potassium)

• Anti-anémique (stimule l'hématopoïèse) , « dépurative », cholagogue, augmente la production enzymatique du pancréas,

préventive de l’artériosclérose, antiallergique (inhibition du PAF des neutrophiles), reminéralisante (Silicium)

• => Arthrose, goutte, rhumatismes dégénératifs, surcharges métaboliques, anémie ferriprives, asthénies, allergies

• Effets indésirables : aucun recensé, attention aux patients sous anticoagulants oraux (richesse de la plante en vitamine K).


Pour résumer : Ce qu'il faut retenir :


- Si on boit brulant, Si on boit trop froid, on s’affaiblit

- Si on fait les choses a l’extrême c’est toujours mauvais pour le corps

- Reflexe Boisson, toutes les 15 minutes, 3 gorgées et toute la journée comme ça. Parce que le Covid a d’autant plus de facilité à s’installer que cette zone ORL est sèche. Donc humidifiez, humidifiez, humidifiez et en même temps vous nourrissez la fièvre et la transpiration. Vous nourrissez ce qui détruit le virus, vous nourrissez ce qui l’élimine. Les boissons ne soignent pas mais lui mettent un sacre coup et lui barrent la route.


Dites-moi dans les commentaires si vous avez d'autres reflexes de santé naturels


Bonne lecture a vous.

Sportez-vous bien

Aromatiquement


17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page