La spiruline, cette petite poudre qui nous fait voir la vie en bleu ?

Un incontournable dans le « Healthy lifestyle » ! …enfin ce que les grands patrons de l’industrie agroalimentaire veulent nous faire croire.



Qu’est-ce que c’est, d’où vient-elle ?


En général nous pensons qu’elle nous vient du milieu marin, genre une algue ? vous vous doutez-bien qu’il n’en soit rien !

Ce n’est donc ni une algue, ni une plante, ou encore moins un légume. He oui ce n’est parce que c’est vert que c’est des petits pois 😉.

La spiruline est en fait une bactérie microscopique, c’est même une cyanobactérie d’où sa couleur vert bleue qui se développe dans un milieu aquatique et à la consistance d’une boue vaseuse…😊 mais continuez à lire ces vertus qui vont vous faire oublier cette vision peu ragoutante.


Cette boue verdâtre pour être consommée est en général séchée et broyée. On pourra la retrouver sous forme de poudre, de paillette, de gélule ou de comprimé.


Histoire de la spiruline


Comme tout nouveau superaliment moderne, elle est en réalité consommée depuis des siècles dans d’autres cultures que les nôtres ! Tout droit venu des aztèques qui la consommaient sous forme de galettes et de fromage vers le 12eme siècle. On retrouve aussi des traces de son utilisation quelques siècles avant vers le Tchad ou la population la consommaient comme aliment de base de façon quotidienne et importante, on parle de 40g par jour et par personne surtout lors des années de mauvaises récoltes.



Mais qu’est-ce qui la rend si spéciale ?


Elle Contient de 60 à 70 % de protéines hautement biodisponibles pour notre organisme. Le soja et la viande en contiennent 2 à 3 fois moins. Attention, restons cohérents et ramenons cela a la consommation quotidienne de quelques grammes.


C’est une championne pour les vitamines du groupe B, le bêtacarotène, le fer mais aussi les minéraux et les oligoéléments le zinc, le magnésium, le calcium etc..


Sa concentration nutritionnelle c’est : 11 vitamines, 18 Acides Aminés dont 8 essentiels, 11 minéraux et oligoéléments sans oublier un Acide Gras essentiel, et 3 antioxydants. On l’étudie aussi pour faire face a la malnutrition.


Si la vie a la maison est un peu tendue et que certains ont peur de se faire empoisonner lentement a l’ancienne avec de l’arsenic, sachez que la spiruline est un excellent antipoison couplé aux algues.


Notre spiruline a un truc en plus qui la rend spéciale car elle est étudiée par la NASA comme non seulement une source nutritionnelle pour les astronautes mais aussi comme source de production d’oxygène.


Mais à quoi sert-elle ?


C’est un formidable booster pour les organismes fatigués et malmenés, comme les sportifs, les grands stressés, les veggies et les vegan ou tout simplement les gens qui vivent a 1000 a l’heure.

De nombreux effets sont à l’étude et la spiruline pourrait agir sur la santé du foie et notamment sur le taux de cholesterol, sur celle de l’estomac en améliorer la digestion, elle aiderait à réguler la glycémie donc important pour les personnes diabétiques et celles sensibles aux hypoglycémies et sujettes aux fringales et coup de pompe d’après manger ou de fin d’après-midi.

Elle aurait un effet antiinflammatoire et antioxydant, donc protecteur de nos cellules et un effet antifatigue en stimulant notre système immunitaire. Elle aiderait à combler des carences en micronutriments comme le fer.


Où la trouve-t-on ?


Issue au départ des lacs volcaniques, où elle se développe naturellement dans les eaux peu profondes et avoisinant les 30 degrés comme au Mexique en Inde ou en Asie, des exploitations avec des cultures sous serre se développent depuis quelques années aux USA et en France.


Que valent ces cultures ?

Il y a comme dans tout business différentes valeurs et qualités. Le marché de la spiruline, comporte des cultures dites « paysanne » et des cultures plus industrielle. Avantages et désavantages se côtoient. Dans un environnement plus naturel le risque de contamination des eaux par exemple en métaux lourds est potentiellement plus élevé. Vérifiez toujours l’origine, bio de préférence et vérifiez que le séchage soit réalisé à froid, sinon adieu tous les bienfaits nutritionnels.




Les mesures de précaution,


Déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes et aux personnes souffrant de calculs rénaux et de gouttes avec un taux sanguin d’acide urique élevé.


Les effets secondaires possibles à dose normale

Accélération du transit, une coloration des selles en noir ou vert foncé, des nausées, des maux de tête, parfois un peu de fièvre, sans compter les réactions allergiques inhérentes à chacun.


Posologie


Consommer progressivement sur plusieurs jours voire plusieurs semaines et de ne pas commencer la supplémentation avant une épreuve sportive, un voyage de noces, des vacances ou un 1er weekend en amoureux.

La dose de base est de 1g la 1ere semaine, puis 2 puis 3g par jour. Les sportifs de haut niveau peuvent tripler cette dose à terme selon leurs besoins et ressentis. On la consommera avant les repas 10 à 30 minutes avant, dans un grand verre d’eau et en fonction des effets répartis sur 1 à 3 prises quotidiennes et bien sûr on ne la fait pas chauffer.


Bonne lecture

Source : Lavoix de la nutrition


25 vues0 commentaire